27 septembre 2008

L'affaire Philippe Pissier

http://afp.google.com/article/ALeqM5hjmvwCv_oP5VbhjlHx-1Vf49zSrw

http://sexes.blogs.liberation.fr/agnes_giard/2008/09/photos-de-seins.html#more 

Sources : AFP

Philippe Pissier, un artiste de mail art de Castelnau-Montratier (Lot) pourrait écoper de 3 ans emprisonnement pour "trouble à l’ordre public". Il est privé de son outil de travail ! Son crime ? L’envoi de cartes postales montrant des seins nus.
Le mail-art est une forme d’art qui consiste à envoyer des oeuvres d’art par la Poste. En juin 2008, l’artiste Philippe Pissier est invité à participer à une exposition de mail-art érotique en Allemagne. Il envoie donc, dûment timbrées, quatre cartes postales représentant le buste d’une jolie femme. Pas de percings mais une pince à linge.. Estimant sans doute que des images de poitrine féminine sont pornographiques, le substitut du procureur de la République de Cahors, ordonne une enquête préliminaire. Convoqué à la gendarmerie, Philippe Pissier apprend qu’il est passible de trois ans d’emprisonnement et de 175.000 euros d’amende, en vertu de l’article 227-24 du code pénal. Motif : trouble à l’ordre public et mise en danger du psychisme des enfants par une oeuvre pornographique. Philippe Pissier proteste : “Je suis majeur, les employés du centre de tri postal sont majeurs, le facteur est majeur et le destinataire est majeur. Je ne vois pas où est le problème.” Le voilà pourtant perquisitionné à son domicile. Le 3 juillet, la brigade de recherche de Cahors emporte son ordinateur et quelques dizaines de ses oeuvres. Depuis, Philippe Pissier, privé de son outil de travail, attend de savoir ce que la justice française lui réserve ! La procureur de Cahors refuse pour l'instant de s'exprimer auprès des journalistes. Cette nouvelle affaire met les artistes en danger. Si le temps vous le permet, envoyez un petit dessin de soutien ici : soutienpissier@gmail.com , il sera publié sur ce blog. L'adresse du blog circulera ensuite. Faites passer le message à vos contacts dessinatrices, dessinateurs.


Commentaires sur L'affaire Philippe Pissier

Nouveau commentaire